Le chœur

L'ensemble vocal Exosphère est le premier chœur professionnel franco-allemand constitué. Composé de 16 chanteurs, il souhaite promouvoir la musique du XIXe siècle à nos jours en la mettant en regard avec les arts numériques. L'ensemble tire son nom de la dernière couche de l'atmosphère et trouve son inspiration dans les merveilles de l'univers.

Un ensemble déjà remarqué

L'ensemble a déjà été invité par le Festival de Rocamadour, l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg, le Festival international de musique de Besançon, la Fondation Marcelle et Robert De Lacour, le Temple Neuf à Strasbourg, Le Shadok à Strasbourg, le Conservatoire et l'Académie supérieure de musique de Strasbourg, le compositeur Thierry Escaich…

L'originalité du projet d'Exosphère a séduit le Centre Culturel de Rencontre des Dominicains de Haute-Alsace, qui invite Exosphère en résidence de 2018 à 2020.

La passion du son et de l'expressivité

Jean-Philippe Billmann, chef de chœur et chanteur, passionné de danse contemporaine, construit l'ensemble en véritable " luthier de chœur ", alliant la maîtrise de la voix, l'intelligence du son, l'énergie du geste et l'alchimie du groupe, au service de l'expressivité de la musique et de la transmission d'émotions.

Un son nouveau au carrefour des traditions

En s'appuyant sur son parcours de formation, réalisé de part et d'autre du Rhin, et sur la volonté de créer l'ensemble à Strasbourg, capitale européenne, Jean-Philippe Billmann fait le choix de faire d'Exosphère un ensemble franco-allemand, fruit du croisement de deux traditions chorales et de l'envie de véhiculer des valeurs d'écoute et d'entente entre les peuples.

Partager les grandes œuvres du répertoire autrement

Exosphère ne se contente pas de proposer ces œuvres dans le cadre de concerts. L'ensemble propose au plus grand nombre sur Youtube, la captation en réalité virtuelle d'un des chefs d'œuvres de l'art vocal : les Litanies à la Vierge noire de Francis Poulenc, enregistrées à Rocamadour. Ce projet s'est construit en partenariat avec le Festival de Rocamadour, France Festivals, la fondation EDF, la Région Grand Est et de nombreux donateurs privés, enthousiasmés par le projet.

L'astronomie et les arts numériques, sources d'évasion

L'esthétique du son d'Exosphère se construit sur l'imaginaire artistique de son chef Jean-Philippe Billmann, dont l'une des pierres angulaires est l'astronomie, source inépuisable d'inspiration. Si cette passion pour l'astronomie inspire la musique, elle inspire aussi des spectacles avec créations numériques : en 2017, avec le Centre culturel de rencontre Les Dominicains de Haute-Alsace, Exosphère a donné un spectacle sous un dôme numérique, où la projection d'images emmène le public, allongé, dans les merveilles de l'univers. Le second opus de ce projet, " Nuit sous les étoiles ", sera donné au Planétarium et à l'Observatoire astronomique de Strasbourg en 2018.

Explorer de nouvelles émotions avec le public

Exosphère porte le nom de la dernière couche de l'atmosphère, celle d'où les particules s'échappent vers l'univers. Comme ces particules, Exosphère s'échappe des codes habituels pour explorer des territoires nouveaux qui offrent au public le plus large une explosion des sens et des instants d'émerveillement inédits.