Logo exosphere

écoutez Exosphère

 

Prochain concert

In memoriam Françoise

Vendredi 9 décembre 2016 à 20h
Église Saint-Étienne du Mont (Paris 5e)

Entrée libre

La Fondation Marcelle et Robert de Lacour, pour la musique et la danse, organise un concert en hommage à Françoise Laplazie, représentante du Ministère de l'Intérieur durant dix ans au Conseil d'administration.
Invité par le compositeur et organiste Thierry Escaich, l'ensemble vocal Exosphère interprétera des extraits du Requiem de Maurice Duruflé, In memoriam de Thierry Escaich, Da pacem Domine d'Arvo Pärt, ainsi que des motets de Francis Poulenc, dont l'Exultate Deo.

Exosphere Temple Neuf

L'ensemble vocal Exosphère

L’ensemble vocal Exosphère est le dernier né des chœurs professionnels français. Sa particularité : un son qui rassemble le raffinement, l’expressivité de l’esthétique française et la plénitude structurée de l’esthétique allemande du chant. C’est le choix que fait son fondateur, le chef de chœur d’origine alsacienne Jean-Philippe Billmann, formé autant en France qu’en Allemagne : unir ces deux modèles culturels, pour faire naître un son original et incarné.
Lors de sa création au Festival de Rocamadour en 2015, l’ensemble Exosphère a remporté un vif succès. Réinvité en 2016, on l’entendra également au Zénith de Strasbourg aux côtés de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

direction Billmann

Le projet artistique

Tout part du son : la culture du son, sa recherche et sa construction constituent le cœur du travail de Jean-Philippe Billmann. Il y associe ensuite ses connaissances en littérature : ce travail du son permet alors de mettre en valeur le texte et le rendu du sens poétique en musique. Enfin, il combine à cette poétique sonore son goût pour les sciences, et propose une passerelle originale entre la musique et l’astronomie. L’univers de la voix et celui des étoiles se ressemblent : mondes de vibrations, ils jouent avec l’espace et le temps. Choisissant l’univers comme imaginaire de résonance, Jean-Philippe Billmann donne à son ensemble le nom d’Exosphère, la dernière couche de l’atmosphère avant les étoiles.

Le noyau du chœur est constitué de 16 chanteurs professionnels français et allemands, recrutés sur leur capacité à s’exprimer tant comme soliste que comme choriste, qualité essentielle pour le répertoire et l’excellence visés. Chanteurs éclectiques, jeunes et pourtant expérimentés, ils ont aussi été choisis pour leurs qualités humaines. L’effectif du chœur varie selon les répertoires.

Ancré à Strasbourg au carrefour de l’Europe, Exosphère grandit au sein de la région Alsace, où le chant choral est une tradition très forte, portée par environ 15000 choristes et une institution de coordination et de développement du chant choral très active.

Nourri de cette culture vivante, Exosphère veut faire rayonner les couleurs du chant choral alsacien :

• par des concerts de haute qualité en France, en Allemagne et ailleurs.
• par des actions pédagogiques auprès de futurs musiciens – en 2016, Exosphère participera aux masterclasses de direction au CRR de Strasbourg.
• par des projets passerelles :
   - entre musique et sciences, en partenariat avec le Planétarium et l’université de sciences de Strasbourg.
   - entre musique et langage, auprès des personnes autistes, pour que la musique puisse devenir une clé de contact.

Le répertoire de prédilection de l’ensemble est constitué des musiques des XIXe, XXe et XXIe siècles, au sein desquelles Exosphère souhaite défendre une vision accessible à tous de l’écriture contemporaine. De Poulenc, Schnittke, Arvo Pärt, à Barber, Whitacre etc, l’ensemble construit ses programmes pour que des pièces à la fois fortes musicalement et simples à aborder deviennent des voies d’accès aux répertoires plus exigeants. De plus, Exosphère conjugue dans ses propositions des pièces existantes et des commandes à des compositeurs — Christopher Gibert en 2016.

projet exosphere

Jean-Philippe Billmann, direction artistique

Chef de chœur et chanteur, Jean-Philippe Billmann enseigne actuellement le chant choral et la direction de chœur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Strasbourg, au Centre de Formation de Musiciens Intervenants (CFMI) de Sélestat et au département de musicologie de l’Université de Strasbourg.
Passionné de danse contemporaine et de littérature, il fonde son travail sur la communauté expressive et énergétique du geste, du son et des mots. Il défend une vision très incarnée de la direction.
Jean-Philippe Billmann a été formé dans le bassin rhénan : au Conservatoire de Metz, à l’Université de Strasbourg et à la Musikhochschule de Freiburg im Brisgau, en direction de chœur et d’orchestre. Il a reçu les enseignements de Hans Michael Beuerle, Laurence Equilbey, ou encore de Timo Nuorrane.
Depuis 2006, il dirige de nombreux ensemble vocaux, notamment l’Ensemble Vocal du Luxembourg qui se produit régulièrement avec orchestre, et avec lequel il obtient un Premier prix au Concours Européen de Chant Choral du Luxembourg en 2014. Ses qualités de musicien et de pédagogue lui valent d’être souvent invité comme chef ou formateur, en France et à l’étranger (Angleterre, Allemagne, Belgique, …), notamment au Harris Manchester College de l’université d’Oxford.
En 2015, il décide de fonder l’ensemble vocal professionnel « Exosphère ». La gestuelle de Jean-Philippe Billmann, comme celle du danseur, est épurée. Elle cherche l’épanouissement de la voix et de la musicalité pour sculpter dans le texte et en retirer un vaste panel de couleurs. Le matériau vocal ainsi travaillé lui permet d’obtenir un son de chœur avec une identité propre et forte.

crédit photo Jean-Marc Loos